Qu’est ce qu’un incubateur start up?

Les services d’appui aux entreprises nouvellement créées sont de plus en plus en nombreux. On peut citer les pépinières d’entreprises, mais surtout les incubateurs plus adaptés au start-up. Ces derniers se présentent comme des accompagnateurs dans la propulsion et le développement des start-ups.

Incubateur : définition et rôles

  • Les incubateurs sont des structures chargées de l’accompagnement des entreprises en création ou nouvellement immatriculées. La plupart de temps ce sont des entreprises qui se lancent dans des projets innovants. Ils apportent un appui en termes d’hébergement, de conseil,équipements ou encore de financement. Ceci afin de mieux orienter les entreprises dès leur stade de création.   
  • Le rôle principal des incubateurs d’entreprise est d’appuyer les start-ups dans leur stade de création en leur offrant les services dédiés à ce type d’accompagnement. Le but est de participer activement au développement d’un concept afin de permettre le lancement de celui-ci et pourquoi pas aboutirà son industrialisation. Les entreprises bénéficient alors de l’expertise del eurs partenaires.

Les incubateurs lucratifs et non lucratifs

On distingue deux types d’incubateurs, ceux à but lucratif et ceux bus non lucratifs.

Les incubateurs à but lucratif sont ceux qui recherchent le profit, la rentabilité en échange de leur accompagnement. Ils participent au capital de la société dans le but de réaliser une plus-value s’il y a cession de la société ou lors de son entrée en bourse. Les incubateurs à but lucratif ou privé participent activement au projet en devenant par exemple générateurs d’entreprises. Ils s’orientent plus vers de activités d’incubation qui s’impliquent dans le développement de l’entrepreneuriat. Ce dernier cas se présente dans le cas ou il s’agit d’une activité peu rentable.

Les incubateurs à but non lucratif sont plus structurés et organisés. Il se distingue de la manière suivante :

  • Les incubateurs qui s’impliquent dans la recherche publique sont formés par des établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Il favorise les projets liés à la création d’entreprises innovantes qui sont centrés sur l’évaluation des résultats provenant des laboratoires de recherche d’établissements publics. Ils mettent à disposition des moyens comme les locaux, mais aussi des conseils dans la gestion ou tout simplement un soutien financier pour l’acquisition de brevet.
  • Les incubateurs collaborants avec des écoles mettent à disposition des locaux, des ressources utiles, un accompagnement en matière de conseil, la possibilité de collaborer avec des enseignants chercheurs. Ils font également bénéficier leur protégé de leur réseau de privé ou public de financement.
  • Les incubateurs liés à d’autres structures ont été créés par des agences de développement économique. Ils facilitent l’orientation des entreprises en fonction des activités. Du coup elles sont mises en relation avec un public spécifique afin d’affiner leur orientation. Ils peuvent par exemple développer des projets uniquement dédiés aux femmes pour leur permettre de devenir auto entrepreneur, mais aussi leur proposer un accompagnement.

Les programmes d’incubation sont diversifiés et peuvent toucher plusieurs thématiques comme le tourisme, l’environnement, les nouvelles technologies et bien d’autres.

Les accélérateurs de Start up

  • À la différence des incubateurs d’entreprise, les accélérateurs de Start Up sont très sélectifs. Le pourcentage d’acceptation pour les jeunes entreprises est très faible.
  • Il faut un  capital d’amorçage en échange d’une part de capital
  • Les accélérateurs se concentrent sur une équipe réduite. Ils préfèrent miser sur les développeurs du projet plutôt que sur les fondateurs.
  • À la différence des incubateurs, les accélérateurs fixent des délais d’atteinte des objectifs, ce qui signifie qu’ils peuvent une Start Up qui n’a pas obtenu un résultat jugé concret dans les délais.
  • Des formations, des conseils sont mis à disposition, mais surtout du mentorat très intensif. Il se termine par un demo day qui correspond à la présentation de la startup aux investisseurs.
  • Les startups ont la possibilité de ce type de programme de collaborer avec d’autre startup de la même activité ou non afin d’élargir le champ et faciliter les échanges dans un seul et même but, l’innovation.
  • Les entrepreneurs s’orientent vers un accélérateur connu afin de permettre sa reconnaissance et faciliter son développement rapide. Dans ce cas-ci, il est question de rentabilité, d’investissement en échange de l’accompagnement.